Formation pour la première année post-fondamentale


Onze écoles secondaires pilotes ont été choisies dans tout le Burundi pour subir une formation post-fondamentale. Dans cette formation cinq nouvelles disciplines sont privilégiées dans le curriculum d’éducation post-fondamentale.



Par: Isanganiro , vendredi 4 septembre 2015  à 10 : 54 : 32
a

Il s’agit d’une expérimentation des disciplines qui vont être dispensées dans la première année du post-fondamental. Selon les explications du directeur du BEPES (Bureau d’ Etude des Programmes de l’Enseignement Secondaire) ces disciplines sont l’Entrepreneuriat, Technique d’information de communication de l’enseignement (TICE), Organisation curriculaire, Didactiques des langues, Didactiques des Sciences et des Mathématiques.

Joël Gashaka dit que les enseignants de ces écoles pilotes d’une part et des responsables scolaires comme le directeur de l’enseignement communal de l’autre, le Directeur et le préfet des études vont être formés pour mettre en application ce qu’ils auront appris durant trois semaines au moment où ils sont à la deuxième.

Ces écoles pilotes sont des lycées choisis dans les quatre coins cardinaux du Burundi. Ce sont alors le Lycée Kanyinya de Kirundo, Lycée Rugari de Muyinga, Lycée Don Bosco de Ngozi, Lycée Muramvya, Lycée Gitega, Lycée Notre Dame de la Joie à Ruyigi, Lycée Bururi, Lycée Makamba, Lycée Rutana, Lycée Kabezi et Lycée Bubanza. Les disciplines nouvelles dans le programme révisé du post-fondamental général et pédagogique vont être dispensées à partir de cette année scolaire 2015-2016.

Il fait savoir que les enseignants de ces matières dans ces lycées pilotes sont appelés des validateurs puisque à la fin de l’année scolaire année, ils vont émettre des propositions concernant les matières données et c’est à partir de leurs considérations que ces disciplines modifiées ou améliorées pour être validées. Du moins, ce sera après avoir constaté qu’elles sont au niveau des élèves.

Dans le but de constater ce qui se passe sur terrain, la ministre de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Janvière Ndirahisha, s’est rendu dans l’avant-midi sur le lieu de cette formation à l’école primaire Stella Matutina.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1188 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 25 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 11 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 10 %)

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 10 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 10 %)

Burundi : Les chiffres des personnes vivant avec handicap mental vont augmentant,(popularité : 9 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 9 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 9 %)

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?,(popularité : 9 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 9 %)