Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province


Quinze blocs de latrines modernes sont en cours de construction au chef-lieu de la province Muyinga. Ils sont construits à travers le projet Lake Victoria Water Supply and Sanitation afin de résoudre le problème sanitaire dans la ville de Muyinga.



Par: Isanganiro , lundi 14 septembre 2015  à 17 : 56 : 29
a

Les chantiers sont visibles tout près du bureau de la commune Muyinga, au marché central, au terrain de football de Mukoni et d’autres emplacements tels les écoles…

Ces infrastructures viennent résoudre le problème de manque de latrine publique au chef-lieu de la province Muyinga et ses environs, déclare Terence Ntacutazi, technicien superviseur des travaux.

Ces blocs sanitaires constitués de latrines et douches pour hommes et femmes se situent dans un vaste projet dit « Lake Victoria Water Supply and Sanitation » financé par la Banque Africaine pour le Développement (BAD), apprend-on de même source.

Ce genre d’infrastructures est en construction également dans les provinces du nord du pays à Kayanza et Ngozi. Le Projet couvre en principe les pays de la communauté des Etats de l’Afrique de l’Est (EAC.

Au Burundi, le premier lot qui est constitué de dix blocs sanitaires dans les centres urbains de Ngozi, Kayanza et Muyinga est à la phase d’achèvement. Aujourd’hui, l’heure est à l’implantation du chantier pour le deuxième lot de 36 blocs, soit une douzaine par province.

Selon Terence Ntacutazi le coût d’un bloc sanitaire est estimé entre 70 et 80 millions de francs burundais.

Le grand défi est de pouvoir faire fonctionner des blocs sanitaires modernes dans un centre urbain comme Muyinga en proie à des coupures répétitives d’eau et de courant, s’inquiète Léonard Niyonkuru, résident de ladite localité.

« On risque d’avoir des infrastructures qui ne vont pas fonctionner », dit-il, ajoutant que le bloc sanitaire construit à la périphérie du quartier Gasenyi, il y a deux ans, reste inexploité.

Térence Ntacutazi ajoute que ce programme d’assainissement du chef-lieu de Muyinga, visera le renforcement des captages d’eau existants par l’amélioration de la tuyauterie et l’aménagement de nouveaux captages.

Il fait savoir que pour pallier au manque d’eau consécutif aux coupures de courant, un générateur automatique sera installé pour alimenter les motopompes qui refoulent l’eau depuis les captages en passant par des stations relais jusques dans les châteaux d’eaux.

Sur le même chapitre de l’assainissement, le projet couvrira le ramassage des déchets ménagers et le vidange des latrines, apprend-on encore de même source. Des engins comme des camions ben, des tracteurs sont déjà sur place.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

344 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies





Les plus populaires
La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 8 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 7 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 7 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 7 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 5 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 5 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 5 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 4 %)

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda,(popularité : 3 %)

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues,(popularité : 2 %)