Muyinga-De nouvelles arrestations de présumés rebelles




Par: Isanganiro , mercredi 30 septembre 2015  à 14 : 00 : 59
a

Plus d’une dizaine de personnes soupçonnées d’être membres de mouvements rebelles sont détenues depuis vendredi dernier à la police judiciaire du commissariat de Muyinga, apprend-on d’un défenseur des droits humains.

Ces personnes, au nombre de 13 étaient parties pour le Rwanda à la recherche d’un travail rémunéré avant d’être appréhendées par la police rwandaise qui les a pris pour des irréguliers, souligne-t-on.

La police rwandaise les a toutes rasées avant de les refouler via le lac Rweru poursuit la même source. Ces personnes avec des têtes rasées ont inquiété les pêcheurs et les militaires en poste sur le lac Rweru en commune de Giteranyi.

Les agents de sécurité ont suspecté ces jeunes gens d’être des membres de groupes armés venus perturber la tranquillité du pays, déclare-t-on. Par la suite, le service national de renseignement (SNR) à Muyinga les a entendus depuis samedi dernier avant de les mettre à la disposition de la police judiciaire.

Melchior Nsabumuganwa, représentant la ligue des droits de l’homme Iteka en province Muyinga, s’inquiète quant à lui des conditions de détention de ces individus. Leurs proches ne sont pas du tout informés sur ces arrestations.

« Dans les cellules, ces hommes en garde à vue ne bénéficient d’aucune assistance en nourriture et risquent de crever de faim », regrette-t-il.

Il serait bon que leurs familles soient informées dans les brefs délais ou que les enquêtes se fassent rapidement afin de les relâcher si leur innocence est conclue, demande-t-il. Selon un officier de la police judiciaire, les enquêtes se poursuivent et les innocents pourraient être libérés incessamment.

Les 13 détenus sont originaires des provinces de Ngozi en communes Tangara et Nyamurenza, Muyinga dans Giteranyi, Gashoho et Gasorwe et Kirundo, signale-t-on. Depuis juin, une quarantaine d’individus ont été arrêtés et conduits à la prison centrale de Muyinga, soupçonnés de participation aux groupes armés qui se prépareraient à attaquer le Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

259 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui



a

Rumonge : les motards reprennent leur activité sous conditions



a

Santé : Grève au CNPK dit Chez Legentil



a

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika





Les plus populaires
Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 67 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 4 %)

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui,(popularité : 4 %)

Une personne tuée dans une attaque visant le chantier des sœurs Oblates à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge,(popularité : 2 %)

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 2 %)

La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance ,(popularité : 2 %)

Bubanza : Une peur panique pousse les populations à vendre leurs biens,(popularité : 2 %)

Mwaro : Un incendie détruit le marché de Nyakararo,(popularité : 2 %)