Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement


Deux semaines après le début de l’année Scolaire 2015-2016, certains cours n’ont pas encore trouvé d’enseignants dans la province scolaire de Mwaro. Le DPE dans cette province trouve également que la pression démographique est un frein à la dispense des enseignements.



Par: Isanganiro , dimanche 4 octobre 2015  à 13 : 28 : 30
a

Selon Salathiel NTAKAMURENGA, Directeur Provincial de l’Enseignement à Mwaro, l’exemple d’un cours qui ne trouve pas facilement d’enseignants est celui des TICE (Technologies de l’information et de la Communication dans l’éducation), relevant du domaine des Sciences et Technologies dans le 4e Cycle de l’enseignement Fondamental. Il dit que ce cours n’est pas maitrisé par les enseignants.

En plus, le matériel didactique constitué des ordinateurs fait défaut dans pas mal d’écoles de cette province. La majorité d’entre elles n’ont même pas de courant électrique.

Il précise que même les années passées, certains cours ne trouvaient pas facilement d’enseignants en milieu rural. C’est le cas du Kiswahili ou de la musique. Pour y remédier, il indique que les directeurs d’écoles faisaient recours au système de vacatariat grâce à la contribution des parents. Il précise que dans certaines écoles, on faisait la fusion des classes. Mais là on se heurte aux effectifs élevé d’apprenants.

Pour le DPE à Mwaro, la pression démographique est à l’origine de cette situation. Il donne l’exemple de la commune Nyabihanga de cette province qui enregistre à l’Etat civil en moyenne 300 naissances par mois. Ceci équivaut à 5 salles de classes. En une année, ça équivaut à un effectif de 60 salles de classes, qui malheureusement ne peuvent pas être construites pendant cette période. Pour lui la réduction du taux de natalité pourrait améliorer cette situation.

Signalons qu’en province Mwaro, la densité moyenne est de 365 habitants/km2 selon les résultats du Recensement de la Population et de l’habitat de 2008 estimés suivant un accroissement annuel de 3%.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

404 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Mgr. Justin Baransananikiye   ce  dimanche 4 octobre 2015   à 17 : 53 : 42

Mr. le DPE Mwaro,

Juste une ligne pour vous informer que l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA vient de produire 10 enseignants fraichement diplomés MAITRES DU SOLFEGE. Ils pourraient vous aider à resoudre ne fusse que le problème de manque d’enseignants du Cours de Musique. Ils ont déjà fait preuve de leur savoir faire ici à Gitega lors de la ré cente Formation des Enseignants de l’Ecole Fondamentale.

Vous voudrez bien contacter pour cela, Mr.lr DIRECTEUR COMMUNAL DE L’ENSEIGNEMENT à Gitega. Pour plus d’informations, veuillez également lire le reportage fait par le Site www.burunditimes1.wordpress.com.

Nous vous souhaitons grand courage,

Mgr. Justin BARANSANANIKIYE, DD, DMin

DIRECTEUR DE L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE
DE GITEGA.
Email : jbaransananikiye@yahoo.fr
Tel : 79 877 097 ou 77 758 123



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 20 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 16 %)

Muyinga : halte à la démographie galopante,(popularité : 13 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 7 %)

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?,(popularité : 7 %)

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises,(popularité : 7 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 7 %)

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger,(popularité : 7 %)

Le directeur de l’Hôpital de Rumonge accusé de mauvaise gestion du personnel ,(popularité : 7 %)

Campagne de vaccination des poules contre la maladie de Newcastle,(popularité : 7 %)