Le calme semble être revenu à la prison centrale de Gitega




Par: Isanganiro , mercredi 7 octobre 2015  à 15 : 56 : 22
a

Depuis 5h du matin de ce mercredi, à peu près 150 policiers commandé par le commissaire de police Ayubu et le commissaire provincial de Gitega pour y faire construire un mur séparant les autres prisonniers et les 28 présumés putschistes qui y sont incarcérés.

En effet, toutes les entrées aux abords de la prison étaient barrées et personne ne pouvait y accéder sauf les policiers.

A la surprise de tout le monde, les défenseurs des droits de l’homme comme la directrice de l’Office du Haut-Commissaire aux droits de l’homme ainsi que ceux de la CNIDH et de l’APRODH se sont vus refuser l’accès à la prison alors que ce sont des collaborateurs. Même l’avocat de ces putschistes Maitre Fabien Segatwa n’a pu rencontrer ses clients.

Selon ces défenseurs des droits de l’homme, ce comportement de la police n’est pas du tout en rapport avec la loi.

Quant au maître Fabien Segatwa, si la police empêche aux défenseurs des droits humains cela montre qu’il y a quelque chose qu’on veut cacher.

Vers 11h la construction de ce mûr était achevée et on apprend que les présumés putschistes ont été placés dans de petites cellules d’isolement au nombre de 4 par cellule.

Alors qu’en tension était vive à l’intérieur de la prison entre les prisonniers et les policiers, aucun incident n’a finalement été signalé car la police aurait mis en garde les détenus contre toute tentative de soulèvement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

960 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Kayanza manque de terres cultivables ,(popularité : 3 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 3 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 2 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 2 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 2 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 2 %)

La CVR appelle au respect du récit des déposants,(popularité : 2 %)