Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu

    0
    553

    Après une attaque armée qui a couté la vie d’une personne, les autorités provinciales soumettent la commune Gihanga, une des communes de cette circonscription à un couvre-feu. Personne n’est autorisé à circuler au-delà de 20h30, déclare le gouverneur.

    Lors d’une réunion de pacification tenue par le gouverneur de Bubanza ce mercredi à l’ intention des habitants de la commune gihanga, des mesures visant à améliorer la sécurité ont été prises. Le gouverneur a annoncé que tout individu qui sera attrapé en cours de route au-delà de 20h 30 min sera considéré comme un malfaiteur et sera sanctionné conformément à la loi. « Cette mesure vise la facilitation du travail des forces de l’ordre », a dit Terence Nobus Butoyi, le gouverneur.

    Le commissaire provincial de la police conseille la population de rentrer tôt et de signaler aux forces de l’ordre s’il y a personne suspectée. Il a également demandé aux habitants de la commune gihanga de renforcer la quadrilogie (population-administration-police-justice) pour un échange efficace d’informations sécuritaires.

    Cette réunion de pacification a été tenue après une attaque armée perpétrée dans la nuit de lundi à mardi contre le commissariat communal de police à gihanga, une attaque qui a couté la vie d’une personne et blessant un policier.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici