Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI

    0
    320
    ????????????????????????????????????

    Ecoutez Isanganiro en direct / Umviriza Radio Isanganiro

    Les responsables des partis politiques demandent à la Commission Electorale Nationale Indépendante de tout faire pour qu’il y ait équilibre dans la représentation des partis politiques au sein des Commissions électorales provinciales. Ils l’ont dit ce mardi au cours d’une réunion que la CENI a organisé à l’intention des responsables des partis politiques et des gouverneurs des provinces. Le Président de la CENI a quant à lui promis que sa commission fera de tout son mieux pour organiser des élections paisibles et transparentes.

    Des inquiétudes ne manquent pas au niveau des partis politiques. C’est notamment la constitution des démembrements de la CENI au niveau provincial et communal dont certains partis politiques jadis se taillaient la part du lion. Godelieve Nininahazwe du parti CNDD-FDD prône pour le changement afin de se préparer aux élections transparentes de 2020. ” Vous entendez qu’il y a des inquiétudes comme quoi il y a ceux qui sont discriminés dans les CEPI et les CECI. Moi je trouve que dans ces moments il faudra les associer pour qu’ils se sentent représentés dans les provinces où leurs partis politiques exercent. Par l’exemple dans une province de 7 communes il y a 9 membres de la CEPI. La priorité serait de voir que les partis politiques œuvrant dans cette province sont représentés “.
    Certains responsables des partis politiques ne digèrent pas l’entrée des associations de la société civile dans les démembrements de la CENI au même pied d’égalité que les formations politiques. Abel Gashatsi est parmi ceux qui haussent le ton. ” Vous avez entendu qu’il y a aussi la société civile. Ceux-là viennent aider mais il y a ceux qui jouent un rôle primordial notamment ceux provenant des partis politiques. On aimerait donc que dans le choix des membres des CEPI ces derniers soient prioritaires.”

    Le Président de la CENI tranquillise. Pierre Claver KAZIHISE indique que la CENI va considérer toutes les recommandations formulées dans la mise en place des CEPI et des CECI.” Un participant a proposé qu’il n’y ait pas au niveau d’une province un parti politique qui soit représenté par deux candidats alors que d’autres partis ne sont pas représentés. Vous entendez que tout le monde constate qu’il faut associer plusieurs acteurs dans les CEPI pour que le processus électoral soit le plus meilleur possible. Mais en ce qui est des organisations de la société civile qui veulent participer dans la CENI, nous allons privilégier les associations qui ont dans leurs missions les questions électorales, celles de gouvernance et de droits de l’homme. Ce sont celles qu’on va privilégier ”
    En ce qui concerne des chicaneries politique qui s’observent ces derniers temps, le président de la CENI dit qu’il compte rencontrer les responsables des partis politiques pour apaiser la situation.

    Le dépôt des candidatures de trois candidats par parti politique est prévu du 2 au 6 septembre. La CENI rendra public les listes des membres sélectionnés le 1 er Octobre de l’année en cours.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici