Burundi : avantages et privilèges d’un président sortant

    0
    1493

    Une somme d’un milliard de francs burundais est l’un des avantages qu’aura un président de la République à la fin de son mandat. C’est ce que stipule le projet de loi portant statut du chef d’Etat à l’expiration de ses fonctions adopté ce mardi 21 janvier 2020. Une proposition qui a fait couler beaucoup de salive dans la chambre basse du Parlement. 

    Une allocation unique de 500 millions de francs burundais et d’autres privilèges accordés à un ancien chef d’Etat a fait objet de discorde entre les députés. Les uns ayant demandé que cette allocation soit revue à la hausse jusqu’à un milliard, une proposition rejetée par une partie de ces élus du peuple.

    Certains des députés ont trouvé inopportun l’analyse de ce projet en cette période. Comme le député Fabien Banciryanino qui trouve que ce projet devrait être analysé et adopté par la prochaine législature. Selon lui, le président Pierre Nkurunziza ne devrait pas promulguer une loi qui lui accorde des avantages.

    Une récompense méritée pour certains

    Le président de l’Assemblée National, s’oppose contre les élus du peuple qui trouvent qu’il est trop tôt pour analyser et adopter ce projet de loi portant statut du chef d’Etat à l’expiration de ses fonctions. Loin de là, le député Pascal Nyabenda explique : « Ce que le chef d’Etat aura contribué pour le développement du pays n’a aucun rapport avec les avantages que ce projet de loi lui accorde

    Même son de cloche avec la ministre de la Justice et garde des Sceaux qui était à l’hémicycle de Kigobe pour expliciter le contenu de ce projet de loi. Aimée Laurentine Kanyana a indiqué aux députés inquiets que ces avantages sont “juste symboliques”. D’ après elle, « c’est normal qu’après autant d’années passé au service du pays, cet élu du peuple reçoit une prime. C’est en quelque sorte une reconnaissance du peuple. »

    Après un long débat sur le pour et le contre de ce projet de loi, ils ont procédé aux votes. 72 députés ont voté pour 1 milliard, 12 pour 500 millions et 3 abstentions. Finalement, ce projet de loi a été adopté par 98 députés bien que 2 ont été contre.

    Que contient le lot ?

    Selon le nouveau projet de loi portant modification de la loi NO1/20 du 9 décembre 2004, le chef d’Etat est une personnalité importante pour le pays. Ainsi, durant l’exercice de ses fonctions et même à l’expiration de celles-ci, il mérite d’être traité avec dignité sur tous les plans.

    Ainsi, l’Etat mettra au service d’un ancien Chef d’Etat : un assistant au cabinet, un chargé du protocole, un chargé de l’intendance, un maître d’hôtel et une gouvernante, 7 chauffeurs, deux cuisiniers, deux jardiniers, trois véhicules protocolaires, trois véhicules de service ainsi que la prise en charge des frais médicaux. En cas de décès, ces privilèges seront accordés à son conjoint et à ses enfants mineurs, mais, réduit à moitié.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici