Bururi : un phénomène étrange effraie les habitants

    3
    1384

    Sur la colline Muzima, une vallée s’est fracturée puis a coulé en mettant à la surface des couches profondes depuis l’aube de ce lundi. Ce phénomène n’est pas passé inaperçu auprès des habitants de cette localité.

    Miraculeux, étrange et surnaturel tels sont quelques-uns des qualificatifs attribués à ce fait, jusqu’ici inexplicable. Il est survenu au pied du massif montagneux de Rubanga en commune et province Bururi à 300 m du lycée communal Nyabigega.

    Récit des faits

    Une vallée s’est fracturée et les couches de profondeur sont  montées en surface, celles des surfaces se sont retrouvées en profondeur et l’ensemble a coulé sur une distance d’environ 200 m. Parmi les dégâts on compte des champs de cultures détruits tels des bananiers, des choux, des patates douces et des haricots. Comme le dit Jérémie Nsengiyumva, habitant de cette localité, la survie des riverains de cette vallée dépendait de la récolte agricole de ces champs.

    « Nous redoutons pour notre sécurité. Nos maisons pourraient facilement s’écrouler sur nous si ce phénomène étrange, auquel j’ai assisté venait à se reproduire», se lamente Capitoline Ndorukwigira résident à Muzima. Ces habitants demandent l’intervention de l’administration afin d’éviter le pire. Le gouverneur de Bururi Frédéric Niyonzima, leur recommande plutôt de ne pas fréquenter cette zone actuellement instable en attendant que des spécialistes se prononcent sur ce phénomène.

    Depuis ce lundi 25 mai, différentes personnes visitent cette vallée comme un site touristique. Tous ceux qui s’y rendent affirment que ce qui se passe dépasse leur entendement.

    3 Commentaires

    1. le burundi a pas de géologues.que ces derniers aillent sur champs afin de nous réveler ce qui pourrait etre à l’origine de cet ecroulement etrange à muzima.

    2. C’est un peu miraculeux mais je suis optimiste que ce pourrait etre un phenomène connu par les geologues!Et alors, il se pourrait qu’il n’y a aucun geologue au Burundi,chose toujours honteuse et incomprensible, mais avec une politique claire,il y avait moyen de les importer des pays étrangers et tranquiliser la population environnante!!! Dans l’entretemps suite aux differentes difficulités causées par la pandemie Covid 19 empechant la libre circulation entre les frontières ,c’est mieux que l’institution en charge puisse contacter les institutions correspondantes des autres pays pour discuter sur une probable cause de cette catastrophe naturelle

    3. Akamo:Twasaba abarongoye ubushikiranjaji nwibidukikije ubutare nagataka kutwigira ivyo bintu kuruyo musozi kugira nitibetere amasanganya kubanya muzima.Dusaba nabanya muzima kutegera aho hantu mugihe bataramenya neza ivyarivyo .Imana ibarinde.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici