Un manque d’au moins 700 enseignants dans la province de Cibitoke

0
402
A la veille de la rentrée scolaire, la direction provinciale de Cibitoke enregistre un manque d’enseignants. L’effectif élevé d’écoliers et la carence des salles de classe aggravent  la situation.

Sur plus de 760 enseignants en besoin dans toute la direction de cette province,  seuls 61 pourront être engagés. Jean Bosco Niyingabiye, Directeur provincial de l’éducation à Cibitoke indique qu’il reste toujours un vide d’environ 700 éducateurs.

Le manque de salles de classe, de bancs pupitres et de documents pédagogiques vient enfoncer le clou. Dans les directions communales de Buganda et Rugombo, les responsables révèlent qu’ils auront du mal à accueillir les nouveaux élèves puisque les salles de classe sont saturées. Ils témoignent en plus qu’au cours de l’année scolaire 2019-2020, certains éduqués s’asseyaient par terre, sur les pierres ou encore sur les briques.

Des programmes non achevés

La question des écoles non équipées affecte bien entendu le déroulement des programmes. Certains enseignants n’ont pas pu terminer la matière suite à l’insuffisance des livres. Ils  plaident  pour avoir des documents didactiques tels que les livres.

Dans une réunion des autorités impliqué dans le domaine de l’éducation et les administrateurs tenue ce lundi dans la commune Mabayi, Jean Bosco Niyingabiye, le chargé de l’éducation à Cibitoke, a indiqué qu’il a déjà donné un rapport à qui de droit. En attendant une issue, il leurs demande de rester à l’œuvre malgré le peu qu’ils ont. Le gouverneur de la province Cibitoke quant à lui, assure qu’il va s’entretenir avec les responsables de l’environnement afin de trouver des planches qui serviront à la fabrication des bancs pupitres.

La rentrée scolaire est prévue le 7 septembre 2020 sur tout le territoire national burundais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici