Burundi : une riposte contre la covid-19

    0
    533
    40 nouveaux cas ont été testés positifs à la Covid-19 en seulement 48 h. Dans une annonce faite par le ministère de la santé, une série de mesures de riposte est déjà en place aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain.

    Selon le ministre Thadée Ndikumana, quiconque sera surpris entrain de violer les mesures barrière contre la Covid 19, sera désormais soumis à une amende.

    Lors du discours d’ouverture dans l’évaluation semestrielle tenue ce vendredi 8 janvier, le ministre de la santé publique a précisé qu’à partir de ce lundi 11 janvier, toute entrée par voie terrestre et maritime sera désormais interdite à la circulation des personnes. Seule la circulation des marchandises est permise. Toutefois, les entrées par voie aérienne sont autorisées. Néanmoins, les passagers devront respecter une quarantaine de 7 jours, au lieu de 72h. Ceux qui seront testés positifs seront transférés à l’un des centres de prise en charge, à leurs frais. 

    Dès lors, un passager ne devra pas subir qu’un seul test, mais deux. Le premier à la descente de l’avion, le second le sixième jour de quarantaine. Et pour couronner le tout, dorénavant, le convoyage des voyageurs passant de l’aéroport à l’hôtel de quarantaine sera assuré par des agents de la police nationale burundaise.

    Kirundo suit la cadence

    Dans une rencontre avec les habitants du centre urbain, le gouverneur de cette province a déclaré que : « Toute personne, en provenance de l’extérieur qui sera appréhendée sans qu’elle n’ait passé par les structures sanitaires pour le test de Covid 19 sera considérée comme un assaillant et un ennemi du pays. »

    Cette autorité part du cas d’un homme appréhendé le mercredi 6 janvier alors qu’il venait du Rwanda. Selon lui, les résultats de l’Institut National de la Santé Publique sont sortis positifs alors que le concerné avait déjà rejoint sa famille à Kirundo. Actuellement, il est dans une chambre d’isolement à l’hôpital de Kirundo. Sur ce, il a ordonné que tout hôtel qui hébergera des visiteurs sans connaitre leur identité ou provenance sera complètement fermé. 

    Au Burundi, une campagne de dépistage massif gratuit sera lancée encore une fois à partir de ce lundi 11 janvier 2021. 

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici