Commerce pour la paix et pratiques commerciales sensibles aux conflits, oui c’est possible !

    0
    1327
    Photo de famille à la fin de la formation

    En date du 23 au 25 février 2022, s’est tenu à Bujumbura un atelier de formation en faveur des petites et moyennes entreprises. Cet atelier portait sur les pratiques commerciales sensibles aux conflits et les approches de commerce pour la paix (Business for Peace).

    Organisée par international Alert et l’Association des femmes rapatriées du Burundi à travers le projet « Mupaka Shamba Letu », cette formation avait comme objectif de renforcer certains objectifs complémentaires avec une approche de ‘’Business for Peace’’. En effet, le commerce peut être un vecteur de cohésion social et contribuer à la consolidation de la paix dans la région des grands lacs.

    Cette formation portait sur trois thématiques principales à savoir la notion générale sur la paix et le conflit en partant du contexte des pays de la région des grands lacs, la notion de sensibilité au genre ainsi que l’identification et l’analyse de craindre le groupe.

    Des représentants d’entreprise déterminés      

    Certains responsables des PME participant dans cette formation ont annoncé que la concurrence déloyale, le favoritisme dans l’octroi des marchés publics et la surtaxation sur différents produits, sont quelques défis qui freinent le commerce transfrontalier. Toutefois Jeannette Manirakinga, représentante d’une association des femmes couturières de Ngozi, dit avoir appris comment associer les activités de son entreprise avec la gestion des conflits en dehors ou dans sa localité. « Cette formation m’a ouvert les yeux. Désormais, je vais apporter une pierre à l’édifice pour la paix durable et la stabilité dans ma localité », promet-elle.

    Quant à Salamon Ndizeye, originaire de la province Cibitoke, représentant de la ” coopérative pour l’innovation et entreprendre pour le développement ” promet que leurs entreprises et coopératives vont contribuer à la consolidation de la paix en commun accord avec l’administration à la base.

    Au-delà des activités commerciales

    Le projet « Mupaka Shamba Letu » se focalise surtout sur le petit commerce transfrontalier. Comme le précise Blaise Muhire Mwanga consultant pour International Alert, la consolidation de la paix concerne aussi bien ceux qui traversent les frontières que ceux qui restent au pays. Il demande aux gouvernements respectifs d’assainir un bon climat des affaires ; assurant ainsi la sécurité des personnes et des biens.

    Les entreprises peu importe la taille, leurs responsables ont la responsabilité de se conformer aux normes et aux procédures afin de devenir des agents d’un changement positif. Au-delà des activités commerciales, il y a d’autres initiatives comme le dialogue sur des problèmes communs ou les échanges culturels qui peuvent toucher la société à plusieurs niveaux.

    A pris part à cette formation organisée par international Alert et AFRABU, trente responsables des PME des communes Busiga en province Ngozi, Rugombo en province Cibitoke et Busoni en province Kirundo ainsi que les responsables des PME de la Mairie de Bujumbura.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici