La Chine continue à appuyer le Burundi

    0
    60

    Ecoutez Isanganiro en direct / Umviriza Radio Isanganiro


    La République Populaire de Chine vient d’accorder au Burundi un don et un crédit sans intérêt, un don et crédit économique et technique, a déclaré l’Ambassadeur YuXuzhong, en marge des cérémonies de signature de ces accords entre lui et la ministre des Finances et du Développement Economique, Mme Clotilde Nizigama, ce jeudi dans l’après-midi.

    « Selon les deux accords signés, le Gouvernement Chinois offrira au Gouvernement burundais un don de 50 millions Yuans RMB, soit 7,5 millions de USD, et un crédit sans intérêt de 100 millions Yuan RMB, soit 15 millions USD », a souligné YuXuzhong dans ces cérémonies.

    Selon YuXuzhong, la Chine a en total déjà fourni au Burundi 45 millions USD, soit 61,5 milliards de Francs burundais, et ce montant, a-t-il précisé, était destiné à l’appui économique et technique du Burundi.

    La Chine a annoncé que les deux accords seront mis en applications dès le jour de leurs signatures et que les montants seront affectés dans des secteurs clé comme l’agriculture, l’énergie et les infrastructures, mais après consultations avec le Gouvernement.

    Dans les prochains jours, selon l’Ambassadeur YuXuzhong, la Chine pourra accorder au Burundi un autre grand cadeau le plus attendu ces derniers jours: un barrage hydroélectrique.

    « (…), comme l’énergie reste un grand défi pour le développement socio-économique du Burundi, nous planifions la construction d’une grande centrale hydroélectrique, et nous allons envoyer bientôt une équipe d’études au Burundi pour effectuer des recherches préliminaires afin de cibler un site convenable», a –t-il souligné.

    Selon la ministre des Finances Mme Clotilde Nizigama, la Chine pourra même, dans les prochains jours, appuyer le Burundi à la re-dynamisation de la compagnie aérienne, Air Burundi, en lui accordant deux avions MA 60, d’environ 35 millions de dollars américains.

    S’exprimant sur les modalités de remboursement du crédit, la ministre souligne qu’il s’agit d’un crédit préférentiel remboursable sur une période de dix ans, c’est-à-dire depuis 2022 jusqu’à la fin de 2031, selon Mme Nizigama.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici