L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise

    0
    118


    Une délégation de 70 opérateurs économiques belges conduite par Maurice Vermeech, Président de la section Afrique de l’Est de la chambre de commerce Belgique- Luxembourg Afrique Caraïbes – Pacifiques a fait un séjour au Burundi pendant la troisième semaine Belge au Burundi.

    Selon Maurice Vermeech, nombres d’indicateurs montrent que le Burundi a fait des mutations depuis 2009 dans l’amélioration du climat des affaires qui sont de natures à stimuler les investisseurs. Il s’agit notamment de la création de l’Agence de Promotion des Investissements, API , de la création de l’OBR et autres selon toujours Maurice Vermech.

    Devant un parterre de personnalité, Pierre Nkurunziza, le président de la république Burundi a dit de sa part que le pays a des institutions politiquement stables.

    Les burundais sont aussi un peuple laborieux désireux du progrès en témoignent plus de 2500 écoles construites pendant les 5 dernières années de la part du président de la république du Burundi.

    Pierre Nkurunziza a dit que les liens entre la Belgique et le Burundi ne datent pas d’hier. 13% des importations et 5% des exportations relèvent des échanges de ces deux pays.

    Libérât Mfumukeko, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements a relevé les secteurs dans lesquels ces opérateurs sont bénéfiques. Il s’agit de l’énergie en particulier. Pour lui, face à la demande croissante en énergie, ces entrepreneurs ont compris la nécessité de créer des grosses infrastructures énergétiques.

    Le second secteur des investisseurs est l’agro-alimentaire de la part de Libérât Mfumukeko. Selon elle , la Belgique investit depuis 2011 plus 220millions de dollar et favorise un partenariat par le biais des provinces. Elle investit également dans le secteur des TIC.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici