L’OBR bat son record dans la collecte des recettes en mars 2015

    0
    222


    L’office burundais des recettes OBR a collecté depuis janvier 2015 au total 166,25 milliards de francs burundais, contre 137,99 milliards la même période l’année dernière, selon un communiqué de l’office.

    Selon ce même communiqué, les résultats des collectes des trois premiers mois sont les plus élevés jamais enregistrés dans l’histoire de cette organisation.

    Les collectes de l’OBR étaient de 145,2 milliards de francs burundais en 2012, 140,7 milliards de francs burundais en 2013, et 137,9 milliards de francs burundais en 2014.

    « Ces chiffres dépassent les prévisions par 5,30 milliards de francs burundais. Par rapport aux recettes correspondantes de l’an passé une augmentation de 28,7 milliards (+20,48%) est enregistrée » lit-on dans un communiqué de l’OBR.

    En mars cette année, l’Office Burundais des Recettes a dépassé les prévisions mensuelles marquant ainsi des points par rapport à l’année passée le même mois.

    Ainsi, les prévisions de ce mois étaient de 58,03 milliards, mais l’Office lui, a collecté 67,36 milliards de francs burundais soit une collecte supérieure de 9,34 milliards de francs burundais par rapport aux prévisions.

    L’Office Burundais des Recettes (OBR) avait été installé en 2009 et placé sous la direction de Kieran Holmes, d’origine irlandaise.

    Son mandat ayant pris fin en juin 2014, il a été remplacé à la tête de l’institution par Domitien Ndihokubwayo (photo), le premier burundais à diriger ce corps âgé de presque 6 ans.

    En juin l’année passé, le commissaire général de l’époque Kieran Holmes qui allait terminer son mandat, avait annoncé dans son dernier entretien avec les médias que le Burundi pourrait, jusqu’en 2019, collecter plus de 3,000 milliards de francs burundais par an.

    Il estimait qu’avec la transparence du secteur des minerais et la disponibilité du courant électrique, les recettes allaient augmenter pour permettre le pays de financer son budget en 2019 sans faire recours aux appuis extérieurs souvent conditionnels.

    Le budget général de l’Etat est estimé à 1.500 milliards de francs burundais avec souvent un déficit budgétaire avoisinant 50 milliards de francs burundais.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici