Des projets de développement pour la province Bururi

    0
    214

    Les finances des communes de la province Bururi sont au rouge au début de cette 3ème législature. Le gouverneur de cette province affirme que cette dernière dispose des potentialités à exploiter pour redresser la situation.

    Christian Nkurunziza, gouverneur de Bururi, mise d’abord sur les conditions écologiques favorables. En effet, selon le numéro 1 de la province Bururi, celle-ci s’étend sur trois régions traditionnelles : le Bututsi, le Mugamba et les Mirwa. Ces régions offrent des potentialités variées favorables à l’agriculture. Ce secteur pourra être exploité pour améliorer le rendement agricole et partant des entrées du côté des finances communales.

    Ainsi, la commune Mugamba pourra développer la culture de pommes de terre à côté du thé. Matana et Songa se spécialiseront dans la production du lait.

    Les marais qui sont nombreux dans cette province seront rationnellement exploités. Le gouverneur de Bururi dit que les marais passent habituellement 5 mois à servir de pâturages. Cette situation devra changer pour produire notamment des légumes durant presque toute l’année comme cela se fait à Bugarama dans la province de Muramvya.

    Des eaux thermales de Muyange et de Muhweza seront aménagées et vont générer des entrées dans les caisses communales.

    Des courbes de niveau et des haies antiérosives doivent être réaménagées ainsi que les pistes. Christian Nkurunziza dit que le jumelage des communes de Bururi avec celles de l’Italie ou de la Chine déjà enclenché doublé du nombre important d’intellectuels de cette province contribueront dans ce pari.

    Alors que pas mal de gens pensent que les finances de la province Bururi dépendaient de la commune Rumonge et que Bururi va souffrir de la création de Rumonge, le gouverneur de Bururi dit plutôt le contraire.

    « La ville de Rumonge dépend plutôt de Mugamba, de Matana, de Songa, de Bururi et de Vyanda notamment dans sa consommation en lait, en pomme de terre, en bananes et mêmes en pâtes de manioc », souligne-t-il, ajoutant que la création de la nouvelle province de Rumonge n’aura donc aucune entrave au développement de la province Bururi.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici