2015, une mauvaise année pour les artistes burundais

    0
    147

    L’année 2015 n’a pas été comme les autres pour les musiciens burundais. Le président de l’Amicale des Musiciens du Burundi déplore que cette année laisse derrière elle de mauvais souvenirs.

    « Des artistes poussés à l’exil, des événements musicaux et grands projets annulés et le chômage ont caractérisé cette année », indique le président de l’Amicale des Musiciens du Burundi. Selon Bruno Simbavimbere alias Member, depuis avril, biens d’activités musicales ont été arrêtées.

    Member rappelle les rendez-vous musicaux manqués, la grande compétition « isanganiro Award »,organisée par la Radio Isanganiro, qui avait déjà annoncé sa finale pour fin avril 2015, la « Primusic », « Top Ten » par la radio Bonesha Fm, la fête internationale de la musique ……». Seulement, ajoute-t-il, quelques artistes ont continué à travailler dans des studios et ont sorti des chansons de paix, de pacification.

    Le président de l’amicale s’indigne que la musique burundaise a perdu ce qui lui restait comme source de revenus: les spectacles live communément appelés ‘Karaoke’ qui ont été interdits. C’était un gagne-pain quotidien des artistes, dit Memba.

    Ce vétéran de la musique burundaise déplore qu’au Burundi la musique marque le pas :« L’artiste musicien burundais commençait à vivre de son art, plus ou moins une centaine étaient parvenues à se professionnaliser; mais avec la crise tout a changé, ça a freiné l’évolution de la musique burundaise », dit-il.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici