Bururi : Les terres cultivables doivent être amendées à la chaux agricole

    0
    146

    Les agriculteurs burundais en général et ceux de la province Bururi en particulier doivent utiliser la dolomie (chaux agricole) pour neutraliser l’acidité du sol et accroitre ainsi les rendements agricoles. Jacques Nimubona, ingénieur agronome et cadre du Forum des Associations des Producteurs Agricoles du Burundi (FOPABU-Ijwi ry’abarimyi) explique que c’est la seule façon qui permettra de remédier à ce problème presque généralisé au Burundi.

    Les enquêtes réalisées par le Forum des Organisations des Producteurs Agricoles du Burundi (FOPABU-Ijwi ry’abarimyi) ont montré que les agriculteurs burundais s’attèlent plus à l’achat des engrais chimiques qu’à l’achat de la dolomie selon Ir Jacques Nimubona, employé à la FOPABU. Cependant, explique ce technicien agricole, c’est cet amendement à la dolomie qui permet de remédier à l’acidité des sols cultivables réelle au Burundi par son apport en calcium et en magnésium, des éléments nécessaires à la croissance et à la bonne production chez les plantes.

    L’ eragrostis et la fougère, des végétaux qui poussent sur un sol acide et qui sont visibles dans toutes les communes de la province Bururi, sont une preuve que l’acidité du sol est une triste réalité dans cette province du sud du Burundi avec un accent particulier dans les communes de Matana et Mugamba. Et à Jacques Nimubona d’appeler les habitants de Bururi de s’adonner à l’utilisation de la dolomie à coté des engrais chimiques et de la fumure organique auxquels ils étaient habitués pour augmenter la production agricole.

    Certains agriculteurs qui étaient en formation au chef-lieu de la province Bururi ce jeudi 18 janv.-18 sur les méthodes et les avantages de l’utilisation de la dolomie ont avoué qu’ils n’en utilisaient pas du tout et d’autres l’utilisaient sans respecter les normes. Et à eux d’affirmer que cette formation vient à point nommé et demandent que des produits phytosanitaires soient aussi à leur portée afin que les efforts qu’ils auront fournis en combinant dolomie, fumure organique et engrais chimiques ne soient vains.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici