Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues

    0
    141


    Dans une ville avec des rues sans système de canalisation des eaux, plusieurs rues sont devenues impraticables et des immeubles menacés d’écroulement. Des habitants s’organisent pour aménager des caniveaux en attendant l’action coordonnée des services d’urbanisme.

    En pleine période de pluies, des eaux se déversant dans différentes rues en ville de Muyinga rendent impraticables certaines rues vers les quartiers. La route passant près de l’Institut Supérieur Islamique de Muyinga fait partie des rues impraticables. Seuls les piétons empruntent cette route en passant par l’intérieur du Quartier Kibogoye vers la Route Nationale No 6, constate- t-on sur terrain. Plusieurs des rues de ce quartier brillent par des fossés qui, par endroit, prennent l’allure de ravins, fait remarquer un résident.

    Le problème du quartier est que l’eau provenant des parcelles se déverse dans les rues sans canalisations, ajoute-t-on. « Nous avons décidé de réhabiliter notre route au niveau de nos maisons », fait remarquer madame Cizanye Mwake Mwake .

    Un caniveau aménagé à partir de sa parcelle se prolonge sur environs 100 mètres. Trois propriétaires de parcelles successives ont utilisé leurs fonds pour aménager le caniveau avec des matériaux durables. Ils ont fait leur mieux mais des propriétaires de parcelles sur la même route refusent de suivre le modelé, fait remarquer un passant.

    Quelles solutions durables?

    L’Administration communale a ordonné à chaque ménage de la ville d’avoir un système de rétention d’eau. « Des communiqués y relatifs ont été lus à travers les églises et il y a six mois, rien n’a été fait », regrette un résident de la ville. L’Administrateur de la commune a recommandé des puisards mais la plupart d’infrastructures publiques elles-mêmes n’en disposent pas, déclare un propriétaire de maison menacée d’écroulement.

    « Seules les personnes en possession d’immeuble en construction sont soumises à cette exigence », annonce Aline Manirabarusha , gouverneur de la province Muyinga. Nous recherchons d’éventuels partenaires pour nous appuyer et faire le pavage des routes dotées de systèmes de canalisation des eaux, ajoute-t-elle. Nous essayons d’entretenir nos routes à travers les travaux communautaires en attendant le pavage, signale le Gouverneur.

    Agir à temps serait mieux car les dommages causés par les eaux provenant de la ville causent des dégâts aussi en aval dans les marais proches et sur les pentes, alerte l’Ambassadeur Salvator Ngendabanyikwa, résident de la ville.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici