Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance

    0
    181

    Ecoutez Isanganiro en direct / Umviriza Radio Isanganiro

    Certains habitants de la colline de Rweza dans la zone Muyira en commune de Kanyosha de la province de Bujumbura se plaignent qu’ils sont battus par des membres des comités mixtes de sécurité. Ils craignent un jour la vengeance contre les auteurs de ces actes. L’administrateur communal nie les faits.

    Ces actes de harcèlement ont commencé la semaine passée, disent certains habitants de Rweza. Ils affirment être malmenés par les jeunes du Parti au pouvoir. « La situation est inquiétante chez nous. Les gens sont battus. J’ai été battue jeudi dernier. Mon fils et mon mari ont subi le même sort après. Les voisins venus au secours ont aussi été tabassés. Ils nous accusent d’appartenir à d’autres partis politiques», déplorent une habitante de Rweza qui dénonce l’inaction des administratifs à la base. « L’administration devrait réagir. Ces accusations ne sont pas fondées. Qu’ils nous laissent cohabiter pacifiquement».

    L’administrateur communal rejette les accusations. Jean Berchimans Munzerere dit plutôt que certains habitants de cette colline ne respectent pas les mesures sécuritaires. « Nous avons pris une mesure qui interdit l’ouverture des débits de boissons au-delà de 22 h, cette mesure doit être respectée. Certains ne veulent pas plutôt s’y conformer. Nous voulons aussi que chaque ménage ait un cahier de ménage, les gens doivent respecter toutes les mesures administratives ».

    Il dit que les jeunes du Parti au pouvoir, Imbonerakure ne sont pas derrière ces actes. « Dire qu’ils sont battus par les Imbonerakure, ce n’est pas vrai. Nous avons mis sur place des comités mixtes de sécurité sans tenir compte de l’appartenance politique ».
    Jean Berchimans Munzerere indique qu’il va bientôt tenir une réunion pour apaiser la situation. Il en appelle au respect de la loi et à la tolérance politique.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici