Massacre des Banyamulenge : « 15 ans après, la communauté internationale s’est tue »

    0
    221

    La communauté des banyamulenge du Burundi a commémoré pour la 15ème fois les massacres de 154 Congolais de la communauté banyamulenge et 12 de la communauté babembe survenus en date du 13 Août 2004 à Gatumba dans la commune de Mutimbuzi de la province de Bujumbura. Cette communauté déplore que la communauté internationale ne fasse rien pour que justice soit rendue pour les leurs.

    Dans les cérémonies de commémoration du 15e anniversaire de l’assassinat de 166 Congolais dont la plupart était de la communauté des banyamulenge, le représentant de cette communauté dans ces cérémonies Dr Lazare Sebitereko a appelé tout en chacun à s’impliquer pour réclamer justice à cette communauté. Pour lui, la réconciliation n’empêcherai pas aussi à la justice de faire son travail.

    Certains des rescapés dénoncent l’inaction de certaines organisations internationales comme l’Union Européenne. « C’est le silence total de la part de la communauté internationale. A titre d’exemple, l’Union Européenne était mieux disposée pour agir afin que justice nous soit rendue. Malgré tout, nous ne nous lasserons jamais à honorer leurs mémoires ».

    En 2015, certains présumés ont été entendus par la justice burundaise. L. Sebitereko dit qu’ils ne savent rien de l’état d’avancement de ce dossier aujourd’hui. « Aidez-nous vous aussi à demander à la justice où en est le dossier »
    Les gouvernements burundais, congolais et le HCR ne marquent pas leurs présences dans ces cérémonies depuis longtemps. Pour Lazare Sebitereko, le fait que ces gouvernements laissent leurs citoyens se rendre au site mémorial de gatumba « est déjà un soutien ».

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici