Bubanza : un homme disparaît sous des éboulements de montagne

    0
    586

    Des glissements de terrain se sont faits remarquer ce 18 avril sur la colline Gashinge, en zone Kivyuka de la commune Musigati. Un homme est victime de cet éboulement et deux enfants ont failli y perdre la vie.

    « Il est 15 h. Nous sommes un samedi comme tant d’autres. Soudain, une forme de tremblement de terre se fait sentir », raconte Kubwayo Jean Claude qui était tout près de cet endroit où s’est produit l’incident. « Le tremblement était de faible intensité. Il me semblait que je rêvais. J’entendais un bruit bizarre. Tout à coup, j’ai vu la montagne descendre dans la vallée ». C’est après avoir fui cet endroit qu’il a appris que son ami Emmanuel, planton au centre de santé de Kivyuka, a été emporté par ces glissements.

    Que s’est –il réellement passé ?

    « Nous sommes vite intervenus, mais les glissements ont obstrué la rivière kivyuka, et une forme de lac s’est constituée. Et comme les effondrements continuaient, il était pratiquement impossible de sauver ce pauvre homme », explique Martin Masabo  responsable de la police de la protection civile à Bubanza.

    Quant aux deux enfants  présumés  disparus dans ces glissements, ils ont été retrouvés sains et saufs le lendemain. Ces derniers gardaient des chèvres lorsqu’ils ont commencé à sentir un tremblement de terre. Ils ont immédiatement fui vers une autre colline lorsqu’ils ont vu que la montagne s’effondrait comme l’affirme l’administrateur communal.

    La police de la protection civile précise que la recherche du corps de l’homme emporté par ces glissements continue. En collaboration avec l’administration locale, les habitants de kivyuka, ainsi que quelques volontaires de la croix rouge ont consacré la journée de ce dimanche à fouiller sous les décombres.

    Afin d’éviter d’autres pertes humaine, Jean Bosco Nduwimana administrateur, précise qu’une mesure de déménager huit familles habitant sur ce versant de la colline Gashinge a été prise le même jour de la catastrophe.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici