Burundi: le port obligatoire des masques dans le transport en commun

    0
    99

    Dorénavant, les chauffeurs et les convoyeurs des véhicules de transports rémunérés des personnes sont obligés de porter les masques de protection contre la Covid-19 depuis ce mercredi 29 Juillet 2020.

    Comme suggéré antérieurement par Dr Thaddée Ndikumana, ministre de la santé publique et de la lutte contre le SIDA, l’association des transporteurs du Burundi ATRABU exige désormais le port obligatoire de masques de protection pour cette catégorie de personnes.

    Ainsi, 1000 masques destinés aux transporteurs de la ville de Bujumbura ont été confectionné à cette fin comme l’indique Charles Ntirampeba, secrétaire général de cette association. Toutefois, il précise que la mesure ne peut pas se limiter à la mairie uniquement car la catégorie de personnes concernées est vaste. Le programme va s’étendre également à l’intérieur du pays.

    Les bénéficiaires de ces masques apprécient la nouvelle donne car ces masques limitent le risque qu’ils ont de contracter la Covid-19, disent-ils. Cependant, un des chauffeurs qui n’a pas reçu le masque demande à ceux qui ne l’ont pas eu comme lui de s’en acheter car c’est pour leur propre intérêt.

    Rigueur exige

    En outre, Ntirampeba demande aux passagers de respecter les gestes barrières comme préconisé par les instances gouvernementales notamment le lavage des mains avec de l’eau potable et du savon ou une solution hydro-alcoolique. Il leur demande aussi d’observer la distanciation physique là où c’est possible.

    En conclusion, Charles Ntirampeba, dit que cela a été fait pour essayer la mise en pratique de la mesure encouragée pour stopper la pandémie du Covid-19. Et ceux qui vont transgresser les mesures mis en place seront sanctionnés suivant le règlement d’ordre intérieur de leur association ou par la police.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici