Muyinga : complexité dans l’affectation des enseignants

0
226
©Pixabay

La centralisation de la gestion des mouvements du personnel au niveau ministériel fait que des enseignants sont contraints d’enseigner des cours qui ne correspondent pas à leurs compétences.

Dans une commune avec 15 écoles post-fondamentales voir un enseignant qualifié en sciences dispenser des cours littéraires ou le sport semble normal par endroits. L’enseignant doit coûte que coûte compléter la charge horaire indépendamment des qualifications.

En commune Muyinga, certains enseignants et parents parlent de mal gestion des ressources humaines au moment où d’autres établissements ont besoin d’enseignants avec les mêmes qualifications. Ils plaident pour la délégation effective des pouvoirs, car même le directeur provincial de l’enseignement n’a pas la prérogative de réaffecter un enseignant d’une école à une autre.

Le directeur de l’enseignement en province Muyinga indique que les rapports de services sont remis aux autorités habilitées. Il rappelle que les correspondances du ministre envoyé à la direction de l’enseignement le 16 septembre 2020 avaient pour objet le rappel de suspension du mouvement du personnel enseignant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici