Des personnes réclament plus de 30 millions de fbu à Caritas Burundi

    0
    249

    Plus de 150 agents de distribution des moustiquaires à Muyinga réclament le versement d’un total de plus de 30 millions de franc Burundais pour leurs prestations lors de la campagne qui a eu lieu l’an dernier.

    En tout, 160 agents de dénombrement dont 135 qui ont participé à la distribution des moustiquaires dans la commune Muyinga s’attendent tous les jours à un message confirmant le transfert électronique de monnaie. Après la campagne de distribution qui a commencé le 16 décembre 2019, leurs employeurs à base communautaire, leur demande toujours d’attendre le transfert de leur dû.

    Néanmoins, des administratifs impliqué dans la même distribution auraient déjà  été régularisés déclare ces même individus. Ils ajoutent que des paiements auraient déjà eu lieu dans d’autres communes. Ils affirment qu’actuellement ils peinent à trouver à qui adresser leurs doléances car au sein des organisations qui les ont engagé on les envoie à Caritas Burundi, car c’est elle qui supervisait cette campagne.

    « Qu’ils attendent leur tour »

    Darius Habarugira, coordinateur du projet paludisme au sein de la Caritas Burundi reconnaît ce retard de paiement dans certaines communes. «Ce n’est pas seulement dans la commune de Muyinga. Tous les agents des communes ne pouvaient pas être payés au même moment. Ceux qui ont travaillé dans les communes proche de Muyinga comme Mwakiro, Giteranyi ou encore Butihinda ont déjà reçu leur argent.»

    Il explique que préparer les listes de paiement de chaque personne qui a participé à ce projet est un travail colossal qui nécessite une certaine prudence. Toutefois, il rassure  que les listes de paiement ont déjà été transmises au concepteur du projet, la PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), et que très vite ils seront régularisés.

    Au total, 6 900 000 moustiquaires imprégnées ont été distribués lors de cette campagne qui a durée au total 10 jours.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici