Les sinistrés de Kigaramango attaqués par des mille pattes

    0
    200
    Les victimes des inondations de Gatumba qui sont dans le site de Kigaramango sont menacées par des mille-pattes dans leurs tentes. Ces habitants indiquent qu’ils passent des nuits blanches car, disent-ils, ces mille-pattes attaquent leurs enfants. Ces victimes de même que l’administration dans ce site trouvent que la solution durable serait leur retour dans leurs anciens domiciles.

    « Ces insectes nous menacent beaucoup, on peut en ramasser une quarantaine lorsqu’on dort la nuit. Ils circulent un peu partout dans nos tentes. Certains s’agrippent sur nos parties intimes », se lamente un des sinistrés de Kigaramango.

    Selon ces déplacés la situation a commencé avec la récente saison pluvieuse. Ils estiment qu’il y aurait un lien entre ces mille-pattes et le sol de ce site. Etant sablonneux, ça devient plus facile pour ces insectes de quitter leurs milieux et venir les attaquer dans leurs tentes.

    « Souvent ils menacent les enfants pendant la nuit. Il y a déjà un cas qui s’est produit ici chez le voisin. Un insecte a pénétré dans l’oreille, nous nous sommes réveillés vers 2h du matin, puis on a mis de l’eau dans l’oreille et l’insecte est sorti », nous raconte une des femmes sinistrée rencontré sur le site.

    Doléances des victimes

    Ces habitants déplorent la promesse des produits de pulvérisation qui n’a pas été honorée jusqu’à présent, ils souhaitent qu’ils soient rapatriés dans leurs ménages, car, disent-ils, chez eux il n’y a pas ce genre de problème.

    Les responsables administratives de ce site disent être au courant de cette situation et que le rapport y relatif a déjà été transmis au niveau de la hiérarchie supérieure. François Bigorabagabo, l’un des responsables de ce site souhaite aussi que ces déplacés soient déménagés. « Ce qui est plus urgent ce sont les produits de pulvérisation. Ensuite nous demandons d’être réhabilités dans nos ménages.»

    Le site des déplacés de Kigaramango  compte près de 1300 ménages sinistrés suite aux inondations de Gatumba.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici