Le premier site du 1 er roi du Burundi manque de touristes

    0
    211
    Le site du tambour de Higiro, serait un des palais du Roi Ntare Rushatsi Cambarantama. Les sages de cette colline montrent certains lieux sacrés du roi comme, le logement du python qui était considéré comme protecteur du roi. Malheureusement ce site n’est plus visité par des touristes et autres personnes.
    Arrivé au site du tambour de Higiro on trouve des tambourinaires entrain de réparer les tambours usés. Le site se trouve aux environs de 7 km à partir de la route goudronnée reliant les provinces Gitega et Karusi au niveau de la colline Mugutu. Jérémie Ndimwizinga est un tambourinaire en retraite issu des ancêtres des tambourinaires des clans des Bashaka aujourd’huit porte-parole de ce site nous en révèle l’historique : « Ce site est celui du roi Ntare Rushatsi Cambarantama. C’est son premier site après avoir franchi le Buha. Il s’est reposé à Jugwe. Il y a passé une nuit, et le lendemain, il est venu se reposer ici à Higiro. On lui a construit un palais, le palais de la Reine et celui de Kiranga.»
    Les clans du site et leurs rôles

    Comme nous le raconte le porte-parole de ce site, 3 clans principaux sont venus avec le roi Ntare. Entre autre les Bashaka, les Bashubi, et les Bagora. Quand le roi s’y est installé, les Bashaka étaient là pour battre le tambour. Les Bashubi étaient des apiculteurs pour avoir du miel. Les Bagora eux s’occupaient de la forge pour produire des flèches et d’autres métaux. Le jour d’Umuganuro, Chaque clan devrait présenter ses réalisations.

    Quelques pratiques de Higiro

    « Au sein de ce site, il y a un buisson ou résiderait un python considéré comme protecteur du roi », nous dit Helmenegilde Nibigira, le conseiller des tambourinaires de Higiro. Quand on suspectait quelqu’un, ajoute-t-il, qui voulait faire du mal au roi, ce python devrait le chasser et l’éliminer. Au même lieu, il y a un buisson dans lequel le roi devrait bénir les jumeaux pour tranquilliser les parents. « Dans le temps, on craignait les jumeaux, on pensait que c’était un mythe. A la naissance des jumeaux, le roi devrait intervenir. Il les bénissait dans un arbre d’Umumanda.

    Un site qui n’est pas fréquenté

    Jérémie Ndimwizinga ajoute néanmoins qu’actuellement ce sanctuaire n’est plus visité par des touristes et d’autres personnes comme c’était le cas pendant la période allant de 1982 à la crise socio politique  de 1993. Il précise que maintenant, on enregistre 2 à 3 visites seulement par an.

    Entre autre la cause de la baisse de ces visites, il parle de la route qui mène au sanctuaire qui est en mauvais état. Il demande à l’Etat de la réhabiliter. Il demande en outre au ministère ayant le tourisme et la culture dans ses attributions de songer à revaloriser ce sanctuaire à l’instar des autres sites touristiques du pays. Au burundais et aux touristes étrangers, il demande de venir nombreux découvrir ce premier sanctuaire des tambours de Higiro du premier roi du Burundi.

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici