Burundi–Rwanda : vers l’ouverture d’un nouveau chapitre ?

0
376
L’espoir de la population de Cibitoke renaît après la rencontre entre les chefs de la diplomatie des deux pays voisins.

La rencontre était inattendue. Mardi 20 octobre, le ministre des affaires étrangères et de la coopération au développement du Burundi, ambassadeur Albert Shingiro et son homologue rwandais Vincent Biruta se sont rencontrés à la frontière commune de Gasenyi –Nemba. C’était dans le cadre de la volonté partagée d’évaluer l’état des relations bilatérales et de se convenir sur les modalités de leur normalisation.

Les relations entre les deux pays se sont détériorées depuis la crise de 2015. Gitega et Kigali s’accusent de soutenir ceux qui perturbent la sécurité de l’autre. La rencontre de la semaine dernière vient après  celle des responsables du renseignement militaire des deux pays qui a eu lieu au mois d’août.

L’engouement de la population

La population vivant sur la frontière, dans la province de Cibitoke, se dit très satisfaite qu’enfin le dialogue s’amorce entre les deux pays. Elle affirme avoir souffert de la fermeture des frontières et le commerce transfrontalier en a pâtit.

Les gens rencontrés indiquent qu’avant la brouille, ils vivaient du commerce entre les deux pays. Ils ont des liens de parentés au Rwanda. Mais qu’avec la crise ils leur étaient impossible de participer ni aux mariages, ni aux enterrements de l’autre côté de la frontière. Ils demandent que cette dynamique de dégel entre les deux pays soit accentuée.

Le Burundi et le Rwanda sont des pays historiquement proche, ayant des liens économique et culturel étroites. La normalisation de leur relation sera plus que bénéfique à tous les échelons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici