Bujumbura: pari sportif et mini-casino, un vice qui prend de l’ampleur

0
338
Pixabay

Les paris sportifs et les mini-casinos en mode à Bujumbura sont des leurres de potentiels de gains financiers. Mais en réalité, ils sont une source de problèmes socio- économiques.

Depuis un certain temps, il s’observe dans la ville de Bujumbura une prolifération d’entreprise de paris, surtout sportifs. Ils proposent différents domaines comme le football, basket-ball ou encore le tennis (au niveau national et international). A cela vient s’ajouter les mini-casinos d’origine chinoise qu’on rencontre dans les bars, les restaurants ou les kiosques des quartiers populaires de Bujumbura.

Dans l’espoir de gagner un peu d’argent, les adolescents et parfois même des moins jeunes s’adonnent à ces jeux. Mais souvent cette expérience vire à l’addiction.

Une dépendance chez les jeunes

Souvent, ces mineurs cherchent à résoudre leurs problèmes financiers par des voies faciles. La plupart d’entre eux, ce sont des élèves qui sont toujours sur le banc de l’école.

Un parent rencontré dans la commune urbaine de Ntahangwa explique: « ces jeux de casino poussent mon fils à voler de l’argent pour aller jouer. Il prend parfois l’argent réservé à  la ration, et avec cette conjoncture économique actuelle, cela cause un grave préjudice à la famille ». Un autre parent confesse : « ces jeux poussent certains élèves à n’est plus suivre convenablement les cours. Déjà après l’école, ils ne font plus de révision, ils ne cessent pas de penser à ces jeux toxiques. »

Un élève rencontre à proximité d’une salle où l’on s’adonne à ces jeux, affirme que l’argent utilise leur est offert par les parents. Quant à Billy Ndikumwenayo, l’un des guichetiers des casinos, confirme que les enfants de moins de 20 ans ne sont pas autorisés à jouer. La réalité sur le terrain prouve le contraire.

Calamité pour les familles et souci sociétal

Les personnes rencontrées dans ces quartiers du nord de la ville de Bujumbura, signalent que les problèmes d’addiction ne concernent pas seulement les jeunes. Selon eux, souvent des adultes deviennent aussi accros à ces jeux. « Certains hommes mariés dilapident l’argent qui était destiné à subvenir aux besoins familiaux. Dans ces paris et casinos, souvent les retombés néfastes ne tardent pas à se ressentir, ce qui crée des troubles dans les familles. » témoignent-ils.

Certaines personnes indiquent que les sociétés de paris sportifs et les casinos contribuent à la création de l’emploi, ils payent également les taxes et impôts. D’ailleurs selon eux, sous d’autres cieux ce sont juste des objets de loisirs. Toutefois, d’autres pointent du doigt leurs faces cachées.

Les autorités habilitées devraient prendre des mesures afin de réguler, voire freiner la prolifération de ces jeux du hasard. Ces jeux, quand ils sont mal gérés, ils deviennent des problèmes sociaux, des antivaleurs, voire même dangereux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici