L’OAG s’inscrit en faux contre le “deux poids deux mesures” sur l’IPR

    0
    133


    Gertude Kazoviyo, vice présidente de l’Observatoire de l’Action Gouvernementale (O.A.G), ne passe pas par quatre chemin en réagissant sur l’absence du projet de loi portant impôt professionnel sur les revenus, IPR, des mandataires politiques sur l’agenda des éléments qui seront analysés par la chambre basse du parlement pendant la session de février 2012.

    Pour elle, les dignitaires politiques devraient savoir que même la lie du peuple s’acquitte de cette obligation. « Les petits fonctionnaires, les petit vendeurs de bananes, de la farine de manioc, d’ananas et autres paient l’impôt», a souligné la vice présidente de l’OAG.

    Selon Gertrude Kazoviyo un tel comportement n’honore pas le gouvernement. “Aussi longtemps que le projet de loi n’a pas encore vu le jour, il ya deux poids deux mesures quant à la façon dont les citoyens sont traités”. Pour elle, il ya “des contributeurs et des consommateurs du gâteau national à l’heure actuelle”.

    Grâce au soutien de la communauté internationale, beaucoup d’acteurs de la société civile avaient œuvré pour que le projet soit voit voté. Hélas, l’Assemblée Nationale l’a retourné au gouvernement pour des retouches, a t- elle dit la mort dans l’âme.

    Au lieu d’esquiver, le gouvernement burundais devrait expliquer au peuple où il en est avec la préparation de ce projet de loi, c’est d’ailleurs une question de redévabilité, dit-elle. Ce professeur d’université plaide pour que l’application de ce projet de loi soit rétroactive une fois adopté.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici