La Quinine n’est plus efficace pour guérir le paludisme au Burundi, dit Karirekinyana

    0
    187


    La quinine et la moustiquaire imprégnée restent les deux méthodes les plus utilisées pour la prévention de la malaria. Actuellement les victimes ne cessent d’augmenter en nombre alors que même les régions qui étaient jusqu’ici épargnées ne les sont plus. Pour Ginette Karirekinyana, responsable de l’agence consultative en éthique de la coopération internationale, ACECI, une organisation de lutte contre le paludisme par usage des produits naturels, d’autre moyens sont nécessaires pour faire face à ce fléau.

    « On devrait revoir le traitement contre paludisme qu’est la quinine. Ce médicament n’est plus efficace. Le paludisme résiste même à ce médicament ce qui fait que les patients continuent à souffrir de ses effets secondaires comme l’anémie, la faiblesse de l’organisme, la fatigue pérennante», a constaté madame Karirekinyana.

    Pour elle, le ministère de la santé devrait adopter d’autres stratégies plus efficaces au cas où il aurait constaté l’inefficacité de la quinine. Elle conseille audit ministère d’investir dans la recherche sur cette maladie afin de mener une action propice.

    Ginette Karirekinyana de son côté dit qu’elle a déjà entamé sa recherche action. Son entreprise produit des plantes qu’elle est en train d’expérimenter comme des tisanes à consommer, une façon de compléter les médicaments contre le paludisme et la moustiquaire.

    Son entreprise produit aussi des bougies qui font fuir les moustiques, des savons, des pommades, des désinfectants pour le nettoyage qui produit une odeur anti-moustique. Pour la population rurale incapable de se payer ces désinfectants, elle peut utiliser des plantes dans lesquelles on tire ces désinfectants et les utiliser pendant qu’elle est autour du feu le soir. Ce sont des plantes très connues par la population burundaise telles que les eucalyptus, la citronnelle, l’umubirizi, l’umuravumba, l’ umuringa, la Thénizia. Toutes ces plantes qui vont aider à renforcer l’immunité de l’organisme. Elle conseille de mener une grande sensibilisation de la population pour la mener à utiliser ces plantes.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici