Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services

    0
    184

    Certains des demandeurs de services à l’hôpital public de Rumonge se disent satisfaits de la manière dont ils sont accueillis et traités au moment où d’autres en sont insatisfaits et préfèrent les services privés. Pour le Docteur Ernest Nditoreye, directeur de cet hôpital, ceux-là qui se disent insatisfaits ignorent encore le circuit des soins.


    Parmi les personnes satisfaites des services offerts par l’hôpital public de Rumonge, c’est cette femme du quartier Rukinga de la ville de Rumonge. Comme elle le dit, durant une semaine qu’elle vient d’y passer après son accouchement à la césarienne, elle est convenablement soignée et se remet progressivement. Cette mère de 4enfants espère pouvoir renter chez elle dans peu de jours.

    Un homme habitant Gihwanya dans cette même ville de Rumonge n’est pas de cet avis. Selon lui, les services offerts à cet hôpital sont extrêmement lents qu’il préfère se faire soigner chez les privés. A part cette lenteur, cet homme explique qu’il est toujours référé aux pharmacies privées. C’est là en effet qu’il se sent à l’aise et est mieux servi en médicaments car, selon lui, les pharmacies chez les privés sont garnies.

    Pour le Docteur Ernest Nditoreye, médecin directeur de cet hôpital, il y a un circuit obligatoire des soins dans le public qui n’existe pas chez les privés. Il explique que c’est pour pouvoir contrôler tout ce qui se fait dans cet hôpital dans l’optique de dresser un rapport de la situation de cet établissement sanitaire qui sert à qui de droit.

    Docteur Ernest Nditoreye apprécie plutôt positivement le travail accompli par son personnel. Selon lui, Tout ce circuit ne peut en effet dépasser 3h de temps malgré l’afflux massif de la population qui se confie à cet hôpital, le seul que compte la province Rumonge avec plus de 500000 habitants et par conséquent le seul à offrir la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5ans.

    S’agissant des lamentations selon lesquelles un patient est toujours référé dans les pharmacies privées, le directeur de l’hôpital public de Rumonge explique qu’un médecin prescrit un médicament suivant le problème posé par le malade et non selon la disponibilité dudit médicament dans la pharmacie de l’hôpital. Il revient donc au malade de chercher ce médicament lui prescrit.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici