Bujumbura frappée par la pénurie du mazout

    0
    170

    Depuis un certain temps, la capitale économique Bujumbura fait face à un manque criant de carburant type mazout. Des conducteurs de véhicules regrettent la perte encaissée. Du coté des institutions habiletés, c’est le silence radio.

    Par conséquent , ce manque de mazout, selon certains, a occasionné la hausse des prix de certains matériaux de construction comme l’indique une femme du quartier Nyabagerere de la zone urbaine Gihosha. « Toutes les véhicules passent tout le temps sur la queue en attente d’être servies. Par hasard, un ben servi, plein de moellon coute actuellement cent milles alors qu’avant, le prix était de soixante mille francs bu », raconte cette habitante de gihosha.

    Ces acheteurs des matériaux de constructions ainsi que les chauffeurs, demandent aux instances habilitées de trouver la solution à ce problème avant qu’il ne soit tard.

    La radio isanganiro, la semaine écoulée avait contacté le ministère de l’énergie et mines, via le porte-parole de ce ministère, la direction carburant avait indiqué qu’elle avait prévu une descente sur terrain pour s’enquérir de la situation pour une issue favorable, ce qui n’a pas empêché la situation de pénurie de mazout a perduré.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici