Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent

    0
    1707

    Ecoutez Isanganiro en direct / Umviriza Radio Isanganiro

    Des membres de la chambre basse du parlement burundais s’inquiètent de la diminution de la production de poisson. Le ministre explique que la production est insuffisante, mais des initiatives pour son augmentation sont entreprises.

    Lors des questions orales à l’Assemblée nationale de ce jeudi 23 mai, des députés ont présenté leurs préoccupations à la diminution de la production de poisson dans le lac Tanganyika. Les élus du peuple indiquent que parallèlement d’autres pays limitrophes ont connu une augmentation de production.

    «Votre ministère a pris une série de mesures pour accroître la production, mais ce n’est pas le cas. Peut-être les causes qui freinent cette production ne sont claires. Qu’est-ce vous en dites ? N’y aurait-il pas besoin d’autres mesures »?

    Le ministre de l’Environnement, Agriculture et Élevage trouve que la production n’a pas régressé, mais que le niveau souhaite n’est pas encore atteint. Déo-Guide Rurema explique que la production de poisson a continué à augmenter depuis 2014.

    «Par exemple en 2014, la production était de 16, 052 mille tonnes. En 2015, c’était 20, 872 milles tonne; en 2016, on a eu à peu près 21 mille tonnes, en 2017, 19 mille tonnes et en 2018, on était à plus de 21 mille tonnes. Dans le but d’accroître le rendement de poisson, on a initié les villages aquacoles».

    Le ministre Rurema indique que son ministère compte protéger les espaces aquatiques riches en poisson, ainsi que le renforcement des capacités dans les pays riverains du lac Tanganyika en vue d’accroître le rendement.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici