Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises

    0
    936

    Le décret présidentiel du 24 mai a mis en place l’Office burundais de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction (OBUHA) qui regroupe six institutions. Cet office a entre-autres missions, la gestion des terres domaniales, l’évacuation des eaux usées et d’immondices ainsi que la réparation des voiries urbaines et semi-urbaines.

    Les six institutions fusionnées sont la direction générale de l’urbanisme et de l’habitat, laboratoire national du bâtiment et des travaux publics, la direction générale du bâtiment, la Régie des Services Technique Municipaux (SETEMU), Encadrement des Constructions Sociales et Aménagement des Terrains (ECOSAT) ainsi que la Société Immobilière Publique (SIP).

    L’OBUHA est chargé de l’acquisition des espaces à bâtir auprès du ministère en charge de l’Environnement ou en acheter auprès des privés mais sur demande du ministre des travaux publics. L’Office s’occupe aussi de la production de parcelles viabilisées et des logements sociaux.

    En outre, il doit veiller à la protection du Lac Tanganyika et des cours d’eau traversant la Mairie de Bujumbura et d’autres centres urbains, ainsi que “l’assainissement des quartiers à logement taudis”, lit-on dans ce décret.

    Le même office s’occupe également de l’exécution de la “politique gouvernementale en matière de location des logements pour les Dignitaires Ayants-Droits et les bureaux pour les services publics.

    Cet organe de l’Etat est administré par le conseil d’administration composé de sept membres. Son président représente la présidence de la République et le vice-président est un cadre du ministère des travaux publics, précise le décret présidentiel.

    En fin du mois de décembre dernier, le président Pierre Nkurunziza, lors de l’émission publique avait critiqué le travail des sociétés SIP et ECOSAT avant de suspendre les travaux.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici