Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB

    0
    50

    Ecoutez Isanganiro en direct / Umviriza Radio Isanganiro

    Trois familles de la commune de Gasorwe sont menacées d’être chassées de leurs propriétés. Ces familles se seraient implantées dans un domaine concédé par la Commission Nationale Terre et Autres Biens (CNTB) à l’issue d’un procès perdu par l’Église Pentecôte.

    Au centre de négoce de Bwasare, l’information à la une est celle de la victoire des ayants-droits de Feu Nzogera. C’est à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la province Muyinga, près de la Route Nationale Muyinga-Ngozi.

    «Des membres de trois familles établies à ce centre vivent la peur au ventre depuis près d’une semaine. Nous avons vu des voisins venus détruire nos enclos », signale un chef de ménage. Un geste qui ne rassure point, ajoute un membre de la même famille.

    « Nous craignons qu’ils détruisent nos maisons aussi. Des individus ont débroussaillé l’endroit pour montrer les limites de la propriété devant être récupérée par la famille Nzogera », indique un habitant de Bwasare.

    Les descendants de Nzogera ont des droits sur un domaine de six hectares conformément au verdict de la CNTB. Les cadres de cette commission ont officiellement annoncé leur décision devant la population de la localité le 11 du mois en cours.

    La délimitation pose problème. La famille a gagné contre l’Église Pentecôte. Des infrastructures telles une Église, des écoles et un centre de santé ont été érigés à l’intérieur du domaine par l’Église qui a acquis la propriété en 1995 par acte signé par Colonel Boniface Banuma, Gouverneur de province à l’époque.

    La famille prétend aussi avoir des droits sur un domaine du Pasteur Cassien Kubwimana, chef de la Mission Pentecôte de Karama (la succursale de Bwasare est un de ses démembrements). Ce dernier a perdu le procès tranché par la CNTB. C’est dans cette partie où sont établies les trois familles, sommées de vider les lieux. Pasteur Cassien parle d’amalgame.
    « J’ai acquis ce domaine de la part de l’Etat représenté par le Gouverneur Déogratias Bayaga en 1991. On devrait les laisser en paix demande ce pasteur avec insistance », signale-t-il. .

    Pour les ayants – droits de feu Nzogera, l’Église Pentecôte doit négocier avec eux quant au sort des infrastructures endéans un mois. À défaut, les anciens occupants seront chassés, assure un membre de la famille qui a gagné le procès. Il précise cependant que la propriété occupée par le bureau de la zone de Bwasare sera préservée.

    Jean Claude Barutwanayo, administrateur de la Commune de Gasorwe en appelle au calme. Personne ne peut s’en prendre à son voisin à l’heure actuelle, déclare cette autorité locale pour rassurer les familles déclarant être menacé. La police est présente pour la sécurité de tous, rassure-t-il.

    La famille Nzogera affirme avoir été dépossédée injustement par les anciens gouvernants. L’Église Pentecôte déclare avoir acquis la propriété du domaine de l’Etat. « L’Église a acquis paisiblement un terrain qui auparavant était un boisement de l’Etat », signale l’avocat de cette église qui a interjeté appel auprès du Tribunal Spécial Terre et Autres Biens.

    Pour l’instant, les chrétiens doutent surtout quant au sort de l’église, le Centre de santé et l’école. Selon la nouvelle loi qui régit la CNTB, la décision de la CNTB, au premier degré, a force exécutoire même en cas de recours.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici