Léandre BUKURU décapité par ses assassins, que justice soit faite

    0
    87


    Sa mort nous rappellera les exécutions extra judiciaires de 1972. Léandre BUKURU a été embarqué dans un 4X4 de la police immatriculée A107APN appartenant au commissaire de police de Mwaro. Sa femme et ses enfants qui l’ont vu partir retrouvera le corps sans vie de son mari 24heures après, victime d’une mort cruelle dans un des ravins de la colline Nyambeho de la commune Giheta. C’est inédit, son corps et sa tête seront enterrés séparément, Léandre BUKURU a été décapité par ses assassins.

    Parlant de justice pour Léandre BUKURU, le parquet près la cours d’appel de GITEGA instruit timidement ce cas, sa veuve a été entendue par le procureur pour trouver dans un premier temps un compromis sur sa demande d’une sépulture digne de son mari. Le procureur juge cette procédure irrecevable avant de faire cavalier seul dans l’enterrement de la tête de Léandre non loin de son corps. Sa femme et ses enfants sont les grands absents.

    Dès lors, les larmes coulent toujours et encore au domicile de la victime, au quartier Shatanya en province de GITEGA, les délégués de la société civile ont prêté mains fortes à la famille. Dans une ambiance de deuil, Pacifique NININAHAZWE du FORSC n’a pas été tolérant à la classe politique burundaise, celle-ci devrait cesser de sacrifier la vie de la population au profit des intérêts politiciens. Il en a appelé au gouvernement burundais d’arrêter de faire couler le sang de paisibles citoyens. En réaction à l’assassinat de Léandre BUKURU, le président en exil du parti MSD pointe du doigt les responsabilités du gouvernement qui n’a pas su protéger la population, le gouvernement burundais n’a pas encore dit un mot. La mort de Léandre BUKURU vient allonger la liste des burundais tués à longueur de journées, L’Observateur de l’Action Gouvernemental OAG dénombre déjà près de 400 tuées depuis mai dernier, les mobiles politiques sont derrières ces assassinats.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici