Ngozi: Deux présumés assassins de deux européens arretés

    0
    130


    La police vient de mettre la main sur deux grands présumés de la mort de deux coopérant européens tués ce dimanche soir, selon le gouverneur de la prince de Ngozi, Claude Nahayo, joint par téléphone ce lundi soir.

    “Il s’agit de deux élèves irréguliers qui ont été arrêtés en possession d’un fusil de type pistolet, des objets volés dans la maison des victimes et surtout certains des billets en euro” a souligné le gouverneur de Ngozi.

    Selon le gouverneur Claude Nahayo, les bourreaux avaient passé plus de quatre mois à planifier cette attaque et avaient même pris assez de temps pour connaitre toutes les installations électriques de la maison, avant de lancer cette attaque.

    Deux personnes travaillant à l’hôpital de Kiremba dans la province de Ngozi avaient été tuées par un groupe d’homme armé de fusils ce dimanche soir, alors que les victimes se préparaient d’aller dormir.

    Selon des sources administratives, ce groupe d’hommes armés avait fait irruption dans la résidence de ces humanitaires, ont coupé le courant et ont ouvert le feu sur une sœur qui travaillait dans cet hôpital qui est morte sur le champ, alors que ces bourreaux venaient de lui demander de l’argent; au moins 4000 Euro, auraient été volés par des assassins.

    Un autre humanitaire d’origine italienne avait été lui aussi tué loin de son domicile, car, disent ces mêmes sources, il avait été forcé par ces mêmes bandits armés de les conduire jusqu’à une certaine distance avant de lui administrer des balles.

    Une autre humanitaire a été également blessé lors de cette attaque, selon des sources administratives de Kiremba, dans la province de Ngozi au Nord du Burundi.

    Le vicaire général de Ngozi, Mgr Antoine Madaraga, qui a fait un déplacement sur le lieu du crime, accompagné par le gouverneur cette province et le Nonce Apostolique, a fait savoir qu’il y a espoir de retracer les commanditaires de cette attaque, car, souligne-t-il, des enquêtes ont été déjà lancées et une arme qui aurait été utilisé a été découverte.

    {{Réactions en Italie }}

    Le ministère des Affaires étrangères de l’Italie Giulio Terzi, vient de confirmer la mort de ces humanitaires tués à plus de 100 km au nord de la capitale burundaise.

    Les nouvelles avaient déjà fait la une des médias dont l’agence MISNA, l’un des médias de l’Eglise Catholique basée en Italie, identifiant la victime comme Francesco Bazzani.

    Le ministère des Affaires étrangères a écrit dans une note qu’il semble que la victime avait a été “kidnappée et tué plus tard en premier.”

    Le Ministre des Affaires étrangères, Giulio Terzi, informé de l’incident, a immédiatement contacté l’ambassadeur italien au Burundi dont le siège est à Kampala pour lui demander d’«obtenir des informations directes sur l’événement dramatique ».

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici