La Chine s’engage à construire une statue de Rwagasore

    0
    158


    Bientôt une statue du Prince Louis Rwagasore sera construite au carrefour dit « Chanic » vers l’Aéroport International de Bujumbura.

    Selon le Ministre de la Jeunesse et du Sport, s’exprimant dans une conférence de presse qui l’a tenue après la signature du procès-verbal d’exécution de ce projet, cette statue résulte d’un consensus entre le Ministère de la Jeunesse et du Sport, la Présidence de la République, le Parti Uprona (fondé par Rwagasore), des experts chinois, des officiels du Ministère de l’Environnement et ceux des Travaux Publics.

    « La statue sera construite sur un socle en béton de 3,9 mètres et aura une hauteur de 4,5 mètres en bronze » a souligné M. Rukenkanya, Ministre de la Jeunesse et du Sport dans sa conférence de presse.

    Selon le Ministre Rukenkanya, c’est le début de la construction des « monuments pour les hommes et les femmes qui ont, ou continuent à marquer l’histoire du Burundi ».

    Rukenkanya a continué en disant par exemple que les athlètes qui ont représentés le Burundi dans des tournois internationaux et qui ont remporté des médailles pourraient avoir un statu aussi, faisant allusion à Venuste Niyongabo, premier et dernier Burundais jusqu’ici à avoir représenté le Burundi aux Jeux Olympiques et remporté la médaille d’or dans la course de 5.000m.

    Une inquiétude soulevée c’est la qualité de la statue en question, au moment où un autre groupe d’experts Chinois a échoué de reproduire fidèlement l’image réelle d’un buste de Rwagasore se trouvant à la Place de l’Indépendance. Rukenkanya a souligné que les études et les concertations ont été bien menées pour produire une image réelle de Rwagasore et a souligné plutôt que les experts méritent plutôt de la confiance, et ils ne seront pas les seuls à faire ce travail.

    Mais, aux inquiétudes de savoir s’il n’y aurait pas certaines autorités qui rêvent d’avoir leurs statuts érigés au Burundi, Rukenkanya a dit que le Ministère qu’il dirige ne fait que suivre des ordres de la Présidence de la République, mais que l’Assemblée Nationale va jouer un rôle important dans le choix des bénéficiaires des statuts en leur honneur.

    En aout cette année, dans la commune Mwumba de la province Ngozi, Pierre Nkurunziza et Denise Nkurunziza, respectivement Président de la République et Première Dame ont été immortalisé par le Conseil Communal de Mwumba, la commune natale du couple présidentiel.

    En effet, leurs noms ont été donnés à deux routes de cette même commune pour les remercier des bienfaits que le couple a réalisés dans cette commune. D’autres figures politiques tels que Albin Nyamoya, Anatole Kanyenkiko ont vu aussi leurs noms attribués aux villages de cette même commune de la province Ngozi pour leur rôle joué dans un passé lointain ou proche.

    Cette situation a pourtant choqué l’opposition qui y voyait un retour pure et simple d’un communisme. A cette époque, l’opposition de l’ADC-Ikibiri avait déploré que les critères de sélection des bénéficiaires des statues ne sont pas objectifs, accusant les dirigeants actuels de vouloir s’ériger des monuments que de se pencher sur les questions d’intérêts communs.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici