Un ressortissant italien derrière les crânes humains saisis à l’aéroport

    0
    422


    La Police Burundaise a mis la main sur un ressortissant italien accusé d’avoir envoyé des colis contenant deux cranes d’être humain, annonce le Directeur Général de Poste Salvator Nizigiyimana.

    Kassim Abdoul Gani, mais dont les noms officiels sont Giessepe Favaro a été arrêté ce mercredi vers 13h 30 minutes par la police et a découvert qu’il utilisait un nom différent de celui trouvé sur son passeport, comme le DG de la Poste l’a annoncé à la presse.

    « Cet homme était connu comme un artiste depuis longtemps et comme un client de la Poste. Il avait l’habitude d’envoyer des objets d’art » a annoncé Nizigiyimana.

    Selon lui, il a été facile de le retrouver car, a-t-il ajouté, il était familier à la Poste depuis qu’il s’est installé au Burundi en 1998.

    Bien que l’expéditeur de ces deux cranes est connu et se trouve entre les mains de la police pour des investigations, le patron de la Poste Burundaise a expliqué que certains agents de la Poste n’ont pas été attentifs quant à la vérification des colis emballés.

    Citant des lois nationales et internationales qui régissent le transport, il a annoncé que « normalement avant d’envoyer un colis, la Poste doit vérifier de quoi il s’agit ».

    Par ailleurs, a-t-il insisté, au moment où le monde en général et le Burundi en particulier font face aux menaces terroristes, il est inacceptable d’envoyer des colis sans les avoir vérifiés.

    Mardi matin, des scanners de l’Aéroport International de Bujumbura ont découvert dans un colis venant de la Poste, deux crânes humains en destination de Thaïlande, dont l’expéditeur était un certain Kassim comme on pouvait lire sur l’emballage.

    Les services de sécurité ont par la suite alerté la direction de l’aéroport de Bujumbura. Albert Maniratunga, Directeur Général de l’Autorité de l’Aviation Civile disait que c’est la première fois qu’une telle découverte ait lieux malgré que d’autres marchandises non habituées avaient l’habitude d’être saisi sur cet aéroport.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici