Cibitoke : Attention aux photos du Président

    0
    38

    Ecoutez Isanganiro en direct / Umviriza Radio Isanganiro


    Un citoyen du nom d’Enock Nibigira a passé la nuit de lundi à mardi au cachot de police en province de Cibitoke. Il avait été arrêté sur mandat du procureur de la République dans la même province, Jean Marie Nibigira.

    Enock Nibigira, infirmier au Centre de santé SOS de CIBITOKE a été victime d’une photo du Président de la République qu’il avait supprimée dans le téléphone de son collègue, selon son propre témoignage.

    Tout commence vendredi de la semaine passée selon Enock Nibigira, qui explique son collègue avait laissé son téléphone portable dans son bureau pour le charger, et l’avait par après récupéré en bonne et du forme.

    Trois jours après, soit lundi, Enock Nibigira s’est vu arrêté et conduit au cachot de police dans la province Cibitoke, comme il l’a raconté à la radio Isanganiro. Pour quelle raison ? : « Avoir supprimé la photo du numéro 1 burundais dans le téléphone de son collègue Ismaël ».

    Il précise que cet acte lui a valu de passer plus de 24 heures dans ce cachot de la police : soit, de lundi à 9 heures jusqu’à mardi à 18 heures 30.

    Mardi dernier, le procureur de la République à Cibitoke avait affirmé que l’acte commis par Enock Nibigira tombe sous le coup de l’article 253 du code pénal burundais.

    « Quiconque a manifesté de l’aversion ou de la haine raciale ou ethnique ou aurait incité ou encouragé ou commis un acte de nature à provoquer cette aversion ou cette haine, est puni d’une servitude pénale de six mois à deux ans et d’une amende de dix mille francs à cent mille francs ou d’une de ces peines seulement », stipule le même article.

    Jean-Marie Nibigira, procureur de la République à Cibitoke, n’a pas voulu réagir sur ce qui l’a poussé à évoquer cette infraction. Il renvoi plutôt à Agnès Bangiricenge, porte parole de la Cour Suprême. Celle ci à son tour, a répondu qu’elle ne l’apprenait que pour la 1ere fois.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici