Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité

    0
    221

    L’évêque du diocèse catholique de Bururi appelle les burundais à vivre dans l’amour, l’unité, la paix et la justice afin d’éviter que le Burundi ne replonge dans la violence. Monseigneur Venant Bacinoni compare le Burundi à un navire dont le naufrage n’épargnerait personne ;il l’a dit ce samedi 4 mai 2019 à Buta lors de la commémoration du 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité.

    En comparant le Burundi à un navire de transport à bord duquel tous les burundais voyagent, Monseigneur Venant Bacinoni, évêque du diocèse catholique de Bururi appelle tout burundais à éviter que ce navire ne chavire car selon lui, c’est tous les burundais qui vont en mourir. Ainsi, le Burundi sera peuplé par des étrangers qui envahiraient très rapidement le pays d’une beauté exceptionnelle comme le disent certains étrangers, avertit ce responsable religieux.

    Par ailleurs, les causes potentielles de ce chavirement sont ces conflits interminables et malheureusement les burundais sont eux-mêmes auteurs de ces conflits, des conflits qui pouvaient sagement être évités selon Monseigneur Bacinoni.

    Pour cet homme d’église, les burundais doivent s’aimer comme Jésus-Christ le Sauveur le recommande dans les saintes écritures, et suivre cet exemple des 40 séminaristes qui ont refusé de se séparer selon leurs appartenance ethniques jusqu’à en mourir le matin du 30 avril 1997.

    Monseigneur Venant Bacinoni a saisi de cette occasion pour annoncer que ces 40 séminaristes, martyrs de la fraternité, sont l’un des trois dossiers que l’église catholique du Burundi a déjà fait parvenir à Rome pour que la Commission pour la Cause des Saints les analyse afin de voir s’ils ne méritent d’être élevés au rang des Saints.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici