Muyinga : halte à la démographie galopante

    0
    318

    La population burundaise augmente à un rythme inquiétant vu l’indice synthétique de fécondité. Le ministre de l’Intérieur et de la formation patriotique en appelle au changement de comportement.

    En province de Muyinga, le nombre moyen d’enfants par femme est de 6,6 enfants par femme en âge de procréer, selon M. Pascal Barandagiye, ministre de l’Intérieur et de la Formation Patriotique. Cette province occupe la tête du classement en termes de croissance démographique.

    L’indice synthétique de fécondité est au-dessus de la moyenne nationale au regard des résultats du recensement général de la population et de l’habitat de 2008. La moyenne nationale est de six enfants par femme alors qu’il conseille trois enfants par couple.

    « On a le droit à la procréation, mais il faut planifier ses naissances, certains comportements sont à décourager, car ils favorisent une croissance démesurée de la population», lâche le ministre devant des habitants rassemblés au quartier swahili, au cœur de la ville de Muyinga.

    Selon le recensement de 2008, la population burundaise s’élevait à 8.053.574 habitants, contre 5,3 millions en 1 990 et 4 millions en 1979. Avec un taux de croissance moyenne de 2, 4 % la population burundaise doublerait en trente ans. Un défi énorme pour le développement du pays en raison de la demande croissante des services sociaux et d’infrastructures.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici