Rumonge: Echange de cadeaux plutôt qu’une investiture

    0
    198


    Au total, le président de la République Pierre Nkurunziza a offert six vaches et une somme d’argent dont le montant n’a pas été précisé au cours des cérémonies d’investiture de Juvénal Bigirimana à la tête de la nouvelle province de Rumonge ce vendredi à Rumonge.

    Dans son discours de près d’une cinquantaine de minutes, la première vache a été offerte à Gloriose Nimenya l’ex-gouverneur de Bururi native de Burambi (une des cinq communes de la province Rumonge) pour s’être illustrée dans l’exercice de ses fonctions. Elle devance en effet toutes les autres femmes gouverneurs que les gouvernements Cndd-Fdd ont connues.

    Une autre vache a été offerte au nouveau gouverneur à la tête d’une toute nouvelle province de Rumonge. Deux autres vaches ont été données au groupe de vieilles femmes qui sont toujours présentes chaque fois que le président Nkurunziza y effectue une visite. A la cheftaine de ce groupe, il a dit qu’il allait lui remettre l’argent lui promis.

    Le directeur général de la police nationale aura lui aussi une promesse d’une vache de même que l’honorable Karenga Ramadhani, ce dernier à la fin des cérémonies.

    Une somme d’argent de cent mille francs burundais a été promise à Ezibonda Wa Mabonda pour avoir joué pendant un bon bout de temps au football avec le président.

    De son côté, le gouverneur de Rumonge, au nom de la population de cette province, a offert au président Nkurunziza une génisse, deux gros poissons (Inonzi et Isangala), des pâtes de manioc (ubuswage) et une propriété foncière de deux cents ares à Gatete.

    La seule question de l’heure sur laquelle le président Nkurunziza s’est publiquement exprimé a été les prochaines élections. Pour lui, les élections seront très bonnes qu’elles ne l’ont été, qu’il neige ou qu’il pleuve.

    Le manque de terres cultivables surtout chez les rapatriés et vulnérables des villages de paix, le manque d’eau potable dans la ville de Rumonge (chef-lieu de cette nouvelle province), le problème de la faible alimentation en énergie électrique, le ravinement et surtout la question du 3ème mandat qu’envisagerait Nkurunziza n’ont pas été évoqués du moins au terrain de football de la commune Rumonge où se déroulaient lesdites festivités.

    La question du 3ème mandat n’avait même pas été évoquée lors de la rencontre de Nkurunziza avec les chefs de services qui a précédé ces cérémonies, a précisé Louis Kamwenubusa porte-parole adjoint du président Nkurunziza.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici