Rumonge: le lycée Dama dans le viseur du ministère de tutelle

    0
    33

    Ecoutez Isanganiro en direct / Umviriza Radio Isanganiro

    Cette école privée de la ville de Rumonge risque d’être frappée de sanctions par le ministère pour son dysfonctionnement dont l’absence d’un directeur pour assurer la gestion quotidienne.

    C’est le constat de Juma Edouard, porte-parole du ministère de l’Éducation, de la formation technique et professionnelle, en visite dans la province.

    Depuis fin 2015, le représentant légal de cette école a fui le pays et aucun directeur n’a été désigné pour assurer les affaires courantes. Une situation qui embarrasse ce représentant du ministère.

    «Il s’agit là des interlocuteurs incontournables qui peuvent discuter avec le ministère de tutelle afin de trouver solutions aux problèmes qui minent cette école dont le manque d’infrastructures adéquates », mentionne-t-il.

    L’absence des autorités compétentes explique en partie le retard dans la vérification de la régularité des diplômes des finalistes. Une question qui a trouvé solution, selon Juma Edouard.

    Pascal Nkurunziza, directeur à d’intérim de cette école, trouve que l’absence du représentant légal ne peut nullement empêcher l’école de fonctionner. Il explique que l’école est l’initiative d’une association et celle-ci est toujours en activité. Dans le cas échéant, poursuit ce directeur, le ministère devrait agir pour que les élèves ne soient pas victimes de cette situation.

    Au niveau du ministère, l’avenir de cette école est incertain. Le porte-parole du ministère de l’Education demande que la question de la représentation soit résolue. À deux reprises, les finalistes à cette école l’année scolaire écoulée ont assiégé la direction pour réclamer leurs diplômes.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici